L'inquiétude est quelque chose que nous connaissons tous et qui apporte un sentiment bien pesant, voire extrêmement oppressant. Mais à quoi sert-elle cette inquiétude ? A RIEN ! 

Non seulement l'inquiétude ne va pas nous protéger d'éventuelles difficultés (il arrivera de toute façon ce qui doit arriver, et ce n'est pas le fait d'être inquiet ou pas qui changera quoi que ce soit) mais en plus, quand nous sommes dans l'inquiétude, nous sommes tellement absorbés par elle que nous ne pouvons être disponibles dans l'instant présent, ce qui nous empêche de profiter des bonnes choses (petites ou grandes) qui interviennent sur notre chemin en cours de route.

L'inquiétude arrive lorsque nos pensées nous emmènent vers des projections négatives sur l'avenir. On craint de voir arriver un évènement fâcheux ou douloureux, mais concrètement, il ne s'agit que d'une illusion, d'une possibilité oui, mais absolument pas d'une certitude sur l'avenir. 

Ce n'est qu'un scénario possible parmi tellement d'autres envisageables et plus positifs . 

Si quelque chose de négatif devait arriver, il serait toujours temps de s'en préoccuper, mais il ne sert à rien de se tracasser pour quelque chose qui n'existe pas ici et maintenant et n'existera sans doute jamais.

L'inquiétude n'est pas une fatalité, mais c'est à chacun d'agir pour recadrer ses pensées sur ce qui existe concrètement ici et maintenant, et dire stop lorsque notre esprit s'apprête à nous emmener vers un futur imaginaire bien sombre.

Tout est question de discipline intérieure. Comme pour tout dans la vie, plus on va s'entraîner à barrer la route à ces pensées d'inquiétude qui ne font que nous pourrir la vie, et mieux nous allons y arriver.

Ca ne se fera cependant pas contre notre volonté, et chacun reste libre de choisir sa route, de rester dans l'inquiétude, ou de tenter une autre approche pour en sortir.

Il arrive parfois qu'on veuille tenter le coup, et comme ça ne fonctionne pas immédiatement, on finit par baisser les bras en disant "je n'y arrive pas, ça ne sert à rien que je continue d'essayer..."

Au contraire... il n'y a pas d'échec possible si on fait de son mieux en essayant encore et encore, jusqu'à avoir obtenu le résultat souhaité. C'est quand on baisse les bras trop vite qu'on entre dans l'impasse. Il peut être plus ou moins difficile de recadrer ses pensées en fonction du vécu de chacun, mais si on souhaite vraiment sortir de l'inquiétude, il ne faut pas lâcher le morceau et continuer de travailler en ce sens, car la réussite sera alors inévitable et il y a énormément à y gagner.

Belle journée à tous ! 
Laure