"25 décembre, jour de Noël, sapin planté au milieu du salon, enfants tout
excités et très impatients de pouvoir déballer les cadeaux ramenés par ce cher Père Noël
(chuuuut ! Bien sûr qu'il existe voyons !)


On lâche les "fauves" et on les laisse se ruer sur les paquets en espérant que personne ne
renverse le sapin dans la précipitation, tout va bien jusque là, on entend des "whouaaa" et des
"oh super !!! ", et d'un coup "Ouiiinnnn", c'est le drame !


On court vers la source des pleurs, craignant déjà que quelqu'un se soit fait mal mais quand le
moment des explications arrive, la seule réponse qu'on obtient c'est "Le Père Noël s'est
trompé, c'est pas ça que je voulais..." Avec la mine désespérée de celui qui porterait toute la
misère du monde sur ses épaules.


Ce petit qui avait tant espéré recevoir le jouet de ses rêves doit faire face à présent à une
tristesse incroyable parce qu'il pensait que ce brave Père Noël, puisqu'il est le Père Noël et
qu'il sait forcément ce que veulent vraiment les petits enfants, lui apporterait exactement ce
qu'il voulait, seulement, ce quelque chose qu'il avait tant espéré, avec lequel il se voyait déjà
jouer pendant des heures et des heures en étant le plus heureux du monde, ce quelque chose
n'existe pas dans sa réalité, et n'a été qu'une illusion qu'il a lui même alimentée.


Que ce serait-il passé alors si cet enfant avait laissé au Père Noël le soin de lui faire une
surprise et s'il s'était contenté de lui faire confiance sur le choix de son cadeau ? Qu'aurait-il
ressenti si au lieu de focaliser tous ses espoirs dans une seule et même direction il s'était
simplement contenté d'attendre de voir sans attentes particulières ?


Et bien je vais vous le dire : cet enfant aurait sans doute été extrêmement heureux de ce
présent qu'il a reçu parce que finalement, ce cadeau était vraiment chouette, seulement,
l'enfant totalement aveuglé par ses attentes trop fortes n'a pas été en mesure d'apprécier son
cadeau parce que son esprit était conditionné pour que l'explosion de joie n'arrive que sous
certaines conditions bien particulières.


Les conditions n'ayant pas été remplies, l'explosion de joie n'arrive pas, et au contraire, c'est
de la tristesse, de la frustration et parfois même de la colère qui arrivent, parce qu'on voulait
un autre jouet que celui la.


Il en va de même dans les relations amoureuses. Lorsqu'on commence une nouvelle histoire,
nous avons tous certaines envies, certaines espérances, certaines attentes. Lorsque les deux
partenaires sont sur la même longueur d'onde et que leurs regards sont tournés dans la même
direction, tout va bien, mais lorsque nous nous rendons compte que l'autre dévie de la
trajectoire que nous avions espéré le voir prendre, la douleur arrive, la colère aussi et tout le
lot d'émotions qui va avec.


Nous en voulons également à l'autre parce que nous nous sentons trahis ou rejetés, mais
n'avons nous pas nous même posé le piège dans lequel nous venons de tomber ?
L'autre ne nous avait pourtant rien promis, ne nous avait pas fait miroiter quoi que ce soit,
mais nous nous sommes laissé emporter par nos attentes, nos espoirs enfouis et avons
finalement atterri sur un champ de mines que nous avons nous même préparé.


Lorsque nous nous sommes projetés dans une direction particulière, que ce soit pour de
petites ou de grandes choses et que cet autre adopte un comportement différent de celui que
nous avions imaginé, c'est là que les ennuis commencent, et là que nous commençons à
souffrir. Pas parce que l'autre est un bourreau ou un monstre (il arrive aussi qu'il le soit
vraiment mais restons dans la configuration la plus répandue), mais parce que notre esprit
nous a emmené dans de merveilleuses contrées pleines de bonheur, mais tout cela n'était que
le fruit de notre imagination, de nos espoirs, pas forcément le reflet de la réalité ou une réelle
possibilité, parce qu'après tout, nous ne connaissions pas suffisamment l'autre pour savoir si
celui ci aurait vraiment pu nous apporter le bonheur espéré et un amour partagé.


Il a en somme servi de représentation concrète et physique à cet idéal après lequel nous
courons, ce concept que nous aimerions voir se matérialiser dans notre vie, mais tout cela
n'est que chimère, quelque chose qui n'est pas réel et nous a peut être empêché de voir la
réalité telle qu'elle se présente, avec ses bons comme ses moins bons aspects.


Nous avons projeté notre idéal sur l'autre en espérant que celui ci réponde à nos attentes mais
nous avons ainsi oublié de regarder l'autre tel qu'il est, d'observer les éléments concrets que
nous avions entre les mains (soit très peu de choses) et de laisser tout simplement le temps
nous montrer de quoi il retourne. Nous nous sommes fixés sur les résultats que nous
espérions voir venir et avons ainsi plongé la tête la première dans une vaste illusion.


Et si nous nous basons sur notre imagination pour avancer, nous ne pourrons qu'être déçus et
souffrir, le plupart du temps en tout cas ! Alors pourquoi ne pas tenter une autre méthode et
laisser la vie suivre son cours.


Si nous avançons en prenant les choses comme elles viennent et en évitant de charger
l'avenir d'attentes particulières, nous ne pourrons pas être déçus, nous ne pourrons pas être
blessés ni en colère. Si nous arrêtons de laisser notre imagination vagabonder et nous
présenter mille et un scénarios dignes des plus beaux contes de fées, nous ne pourrons plus
tomber de notre nuage parce que le véritable nuage sera celui qui nous permettra d'avancer en
gardant les pieds sur terre, en profitant de l'instant présent et en laissant les choses se faire.
Ce n'est pas le fait de se détacher et de ne rien attendre de particulier qui changera le cours
des choses et nous fera passer à côté du bonheur... De la même façon, ce n'est pas le fait de
laisser notre imagination vagabonder ou de concentrer tous nos espoirs dans une seule et
unique direction qui va provoquer les événements. Il ne faut pas oublier qu'un lien amoureux
ne se construit pas sur la volonté d'une seule personne, il y a là deux êtres qui ont chacun un
libre arbitre, des attentes qui leur sont propres et des envies qui ne sont pas forcément
partagées, aussi, la meilleure façon d'éviter les déceptions et les souffrances qui vont souvent
de paire avec les relations humaines est encore de prendre les choses comme elles viennent et
d'attendre de voir sans nous préoccuper de la finalité.


Le Bonheur, c'est peut être faire en sorte de ne rien attendre de rien ni de personne
après tout ... Si nous ne portons pas d'attentes particulières sur les événements ou les gens qui
interviennent sur notre parcours, cela nous laisse aussi la possibilité de profiter plus
pleinement des bonnes choses qui se présenteront sans risquer une chute en plein milieu du
chemin. S'il n'y a pas d'attente, il ne peut y avoir de déception, c'est aussi simple que ça."

 

Ce texte est protégé, merci de ne pas en faire de copie totale ou partielle sans autorisation.